Pouvez-vous garder votre numéro ?

Oui, si vous restez dans la même zone téléphonique.

Vous devez vous arranger avec votre nouvel opérateur et signer une « lettre d’autorisation » qui prouvera votre volonté de garder le numéro et permettra à votre nouvel opérateur d’effectuer les démarches nécessaires auprès de votre ancien opérateur (demande de portage de numéro et résiliation du contrat). Vous pouvez choisir de transférer le numéro immédiatement ou d’effectuer l’opération à une date convenue avec le nouvel opérateur. Notez que vous devez être en ordre avec l’opérateur que vous quittez ; sinon, vous vous exposez à devoir lui payer une indemnité.

(Un opérateur ne peut effectuer les démarches pour transférer votre numéro que s’il dispose d’un document signé par vous ; un engagement téléphonique n’est donc pas suffisant).

Ce service est le plus souvent gratuit pour vous mais l’opérateur vers qui vous transférez votre numéro peut vous demander pour l’opération un maximum de € 10 par numéro.

Pensez à demander comment vous serez averti que vous êtes désormais client du nouvel opérateur.

Si l’opération prend plus d’un jour ouvrable par rapport à la date fixée, vous avez droit à une indemnité de 3 (ou dans certains cas 5) euros par jour de retard. L’indemnisation n’est pas automatique : dans les six mois du portage, vous devrez vous adresser à votre nouvel opérateur pour l’obtenir. Pour plus d’informations au sujet des compensations, consultez le site www.ibpt.be/np.