Comment le système d'alerte fonctionne-t-il ?

Le système d’alerte concerne le téléphone mobile et l’internet mobile, dont le paiement se fait par facture (post-paid). La loi oblige les opérateurs à le mettre en œuvre.

Le système établit une double alerte:

  • une alerte qui concerne le forfait de votre abonnement;
  • et une autre qui concerne un plafond au-delà du forfait que vous fixez avec votre opérateur.

Par défaut, le plafond est fixé à € 50, TVA comprise (au-delà du montant de votre forfait).  

Vous pouvez fixer le plafond  à € 50, € 75 ou € 100 ou supprimer le plafond. Cette modification peut être faite gratuitement au moins une fois par mois. Votre opérateur peut éventuellement proposer des plafonds supplémentaires.

Si vous avez un abonnement avec forfait (par exemple € 20 par mois), votre opérateur vous envoie automatiquement un message gratuit lorsque vous avez dépensé € 20  et atteint le forfait de votre abonnement, et un deuxième message lorsque le plafond fixé est atteint, par exemple lorsque vous avez dépensé € 70 (€ 20 de forfait  + € 50 de plafond).

Si vous n’avez pas de forfait, vous pouvez fixer un des plafonds prévus et être averti quand vous atteignez ce plafond.

Attention: vous êtes alerté mais le service ne sera pas coupé même en cas de dépassement important.

Le message d’alerte est un SMS pour les téléphones mobiles ou un e-mail pour les tablettes et ordinateurs portables qui ne peuvent pas recevoir de SMS.

Vérifiez avec votre opérateur si les appels en itinérance ou les appels vers des numéros surtaxés sont inclus ou non dans le plafond fixé.

Attention : en itinérance, vous recevez un message d’alerte lorsque vous avez atteint 80% du plafond fixé et le service est coupé si vous dépassez ce plafond. Vous pouvez demander à votre opérateur de ne pas appliquer de plafond pour les appels en itinérance.

Arrêté royal du 9 juillet 2013

Décision du Conseil de l’IBPT du 20 novembre 2012