Ce site Internet utilise des cookies qui sont uniquement nécessaires à son bon fonctionnement. Ils ne peuvent être refusés si vous souhaitez visiter ce site. L’IBPT n’utilise pas de cookie à finalité analytique.

L’économie ne fonctionne pas de manière entièrement libre. Des régulateurs sont chargés par le législateur de surveiller le respect de la législation en vigueur. Ceux-ci peuvent par exemple prendre des décisions en ce qui concerne l’octroi d’une autorisation, fixer des règles, contrôler le respect de la réglementation, etc.

Pour bien faire la distinction entre les autorités de concurrence qui surveillent tous les marchés d’une économie et les autorités de concurrence spécifiques, qui interviennent dans un secteur donné, comme le secteur des communications électroniques ou le secteur de l’électricité, celles-ci sont désignées comme étant des autorités de surveillance (du marché) ou des régulateurs du secteur.

Les autorités de concurrence, qui ne se concentrent pas sur un secteur donné, peuvent intervenir vis-à-vis d’un comportement qui a été observé dans le passé et qui enfreint peut-être le droit général de la concurrence, dans le but de veiller à la libre concurrence (ex post). Elles interviendront ainsi par exemple contre des entreprises qui concluent des accords tarifaires entre elles pour limiter la concurrence. L’Autorité belge de la concurrence (ci-après : « ABC ») est chargée en Belgique de suivre les pratiques restrictives de concurrence (il n’existe pas d’autorités régionales de la concurrence en Belgique). Elle intervient de sa propre initiative ou après des plaintes, dès qu’il est question sur un marché de distorsion de la concurrence, indépendamment de l’activité ou du statut, privé ou public, des acteurs du marché). Il s’agit d’actes posés ex post, dans le passé donc. Elle peut toutefois aussi agir en partie ex ante, à savoir lorsqu’il est question d’une concentration (fusion/reprise) d’entreprises soumises à un contrôle préalable par l’ABC pour voir si la concentration est autorisée ou non. Ce faisant, elle peut également faire appel à l’expertise des régulateurs du secteur, comme l’IBPT, s'il s’agit par exemple d'une concentration dans le secteur des communications électroniques ou dans le secteur postal.

Les régulateurs de secteurs, comme l’IBPT, interviennent ex ante sur certains marchés. Cela signifie que certaines mesures peuvent être imposées aux entreprises puissantes sur le marché sans qu’une infraction concrète doive d’abord avoir lieu (abus de position dominante ou formation de cartel). Ils prennent des mesures pour pousser un secteur vers plus de concurrence. Un régulateur comme l’IBPT peut obliger des opérateurs télécoms à proposer, sous certaines conditions, certains services ou produits au niveau de gros à d’autres concurrents intéressés. L’ABC est impliquée dans chaque projet de décision de l’IBPT, l’ABC vérifiant si le projet de décision est conforme aux objectifs du droit de la concurrence.

Inscription Newsletter

Pour recevoir des alertes via e-mail, indiquez votre adresse e-mail et votre ou vos centre(s) d’intérêt.

L’IBPT traite ces deux ou trois données personnelles (adresse e-mail (éventuellement vos nom et prénom) et centres d’intérêt) afin de vous transmettre ces messages ; il sera mis fin au traitement et vos données seront effacées si un jour vous vous désinscrivez.

Vous devrez confirmer votre inscription. Vous pourrez vous désinscrire ou adapter votre profil à tout moment via le lien de désinscription ou en nous contactant à l’adresse webmaster@ibpt.be.

En savoir plus sur les cookies ou sur la protection de vos données.

Vers le haut